Il est impossible de garantir de ne pas être infecté par le Coronavirus ou tout autre virus. Améliorer l’immunité de sa famille grâce au microbiote est essentiel pour résister à son passage dans notre organisme.

Les différences observées entre le microbiote des nourrissons, des enfants, des adultes et des personnes âgées révèlent que sa qualité se modifie avec le temps. Nous pouvons influencer favorablement le microbiote siège de notre immunité.

Le microbiote pilier de l’immunité

Le microbiote a été reconnu comme notre deuxième cerveau. Il influence notre santé globale.

Le microbiote est l’ensemble des bactéries, virus et levures vivant dans un milieu déterminé. (Le microbiote intestinal de l’homme est composé d’environ 100 000 milliards de micro-organismes.)

Dictionnaire Larousse

Le microbiote résulte d’un équilibre entre les différentes bactéries intestinales. Si certaines sont favorisées au détriment d’autres, cela peut induire des problèmes de santé déclarés ou sous jacent.

Les personnes obèses ont un microbiote dégradé. Le microbiote serait même à l’origine de maladies neuro dégénératives. De même que les autistes qui ont une amélioration de leur microbiote, voient une diminution de leurs symptômes. Il existe donc une interdépendance entre notre état de santé général et celui de nos intestins.

Notre microbiote influence nos comportements alimentaires mais en modifiant notre alimentation nous pouvons aussi modifier favorablement notre microbiote.

Comment améliorer l’immunité par le microbiote?

L’état du microbiote dépend de plusieurs facteurs:

L’alimentation base de l’immunité

Les sucres et plus précisément les glucides simples/raffinés nourrissent les « mauvaises bactéries ». De la même façon, les produits transformés et encore plus les produits ultra transformés n’apportent pas aux bonnes bactéries de quoi se développer.

Les produits industriels: plats préparés, viennoiseries, pain de mie… sont riches en sucre, en sel et en additifs sont donc à réduire si ce n’est à éliminer.

A contrario, les végétaux et les fruits: crus, cuits à la vapeur douce et/ou lactofermentés apportent les fibres qui viennent nourrir les « bonnes bactéries ». On peut aussi consommer du kéfir (lait animal ou graines de fruits fermentés).

Les produits « bruts » apportent donc plus de fibres mais aussi plus de vitamines et minéraux nécessaires au bon fonctionnement du corps. Tout en réduisant les éléments qui favorisent « les mauvaises bactéries ».

La diète méditerranéenne est une bonne orientation à suivre.

Pour éviter ou combler des déficits en minéraux et vitamines, il peut être intéressant de se supplémenter mais cela ne pourra pas compenser une alimentation déséquilibrée. (voir article)

Profitons du confinement pour ré apprendre à cuisiner.

Profitons de la météo pour abuser des crudités.

L’exposition aux produits chimiques

Ils perturbent la flore intestinale. On les ingère de manière orale, par contact (sur la peau) et/ou en les respirants.

Que ce soit par le biais de notre alimentation: additifs, conservateurs, pesticides, emballages…

Il y en a aussi plein d’autres que nous utilisons au quotidien: médicaments, produits de ménage, cosmétiques, vêtements et les COV (composés organiques volatiles) qui s’échappent de notre mobilier

Il est donc important non seulement pour notre santé globale mais aussi pour nos intestins d’utiliser des produits aussi naturels (certains actifs naturels sont puissants et peuvent être aussi toxiques) et inoffensifs que possible.

Les produits bio et/ou écologiques sont globalement plus sains même s’il peut y avoir des faux amis (greenwashing oblige).

Pour l’alimentation, le mieux est de s’orienter vers des aliments bruts, bio, de saison et produits localement.

Il existe des produits simples comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude ou le savon noir qui dégraisse pour faire le ménage par exemple.

On peut acheter des produits aux listes d’ingrédients courtes et basiques comme le savon saponifié à froid pour se laver par exemple.

Ainsi, on réduit le risque d’altérer notre immunité en diminuant l’exposition aux produits nocifs. La démarche zéro déchet est donc intéressante en ce sens.

Enfin, il est possible de stimuler l’immunité naturellement grâce aux plantes et huiles essentielles (voir article). Et aussi aider son corps à éliminer les toxines/toxiques grâce à certaines plantes et/ou minéraux (voir article).

En réduisant notre consommation de produits chimiques, nous avons aussi un impact positif sur notre environnement. La nature nous le rendra bien car nous favorisons la Vie.

La gestion de notre état émotionnel

Le stress est un grand perturbateur du fonctionnement de notre corps. Il induit non seulement un stress oxydatif au sein de nos cellules, ce qui accélère le vieillissement cellulaire. Mais aussi une acidification de notre corps qui favorise l’apparition de certaines pathologies tout en réduisant notre immunité.

En clair: cette acidification a un impact négatif sur la flore intestinale, pourtant indispensable à une bonne immunité permettant de se défendre contre le coronavirus.

De plus, l’état de stress consomme beaucoup plus de vitamines et de minéraux.

Comme par exemple, le magnésium et le zinc nécessaires aux équilibres biochimiques. Ceux qui justement permettent la bonne réaction immunitaire en cas d’infection. Le zinc à un intérêt particulier dans le cadre du SARS-COV2.

Quelques idées d’aliments riches en zinc (par ordre décroissant en teneur):

  • Huitre, foie de veau, bœuf, pain au seigle et au froment, fruits de mer, graines de courges, levure de bière en paillettes, Quinoa, sucre de fleur de coco, Thym sec, Germe de blé, pignon de pin, graines de sésame, noix de cajou, graines de cumin, lentilles

Quelques idées d’aliments riches en magnésium (par ordre décroissant en teneur):

  • Son de riz, graine de courge, sel marin gris non iodé non fluoré, sardine à l’huile olive en conserve, noix du brésil, graine de cumin, graines de tournesol, graine de coriandre, graine de sésame, bigorneau cuit, amande avec peau, flocons d’avoine, pignon de pin, gingembre moulu, chocolat noir 70%

Nous pouvons donc aussi rechercher un état de bien être ou un moyen de réduire son stress.

  • Diminuer notre exposition aux informations anxiogènes qui n’apportent rien à notre quotidien.
  • Pratiquer des activités natures qui sont sources d’apaisement (même si cela est réduit par le confinement): jardiner, cultiver dans une jardinière sur un balcon, observer la nature même un simple arbre ou un oiseau en ville, marcher près d’un parc/forêt…
  • Entrer dans une démarche de parentalité/d’éducation positive et bienveillante. On peut utiliser la communication non violente comme outil. Bien sûr, la méditation, le yoga, la sophrologie ne sont pas en reste et peuvent également se pratiquer en famille.
  • Un exercice physique sportif/sexuel (faites l’amour pas la guerre): permet la fabrication d’endorphines (opium naturel) amenant au bien être.
  • RIRE! Une bonne comédie, un sketch d’humoriste, un dessin animé rigolo nous apporterons les 15 minutes de rire par jour nécessaires à la bonne santé.

N’est-ce pas le meilleur moment de changer de mode de communication? Pratiquons la communication non violente, la méditation, le yoga ou la rigolo thérapie en famille.

L’ approche globale de notre santé est la clée de l’immunité

La bonne santé de notre microbiote ou de notre corps en général, ne dépend pas d’un facteur mais de plusieurs.

La solution: c’est l’approche globale de notre santé.

Il n’y a pas de solution de facilité d’une pilule miracle contre le coronavirus.

Notre capacité à se défendre est le résultat d’une somme d’actes et de pensées qui orientent notre état corporel et mental voir spirituel.

L’effort intellectuel d’analyse sera la première étape. Le passage à l’action sera la deuxième étape pour un changement positif. Ce sera la réussite de la transition vers un mode de vie salutaire pour la santé individuelle, familiale et de la nature.

Les approches parcellaires et spécifiques sont vaines. Nous faisons partie d’un tout et chaque aspect est important. Ayons une vision globale des choses.

Je souhaite que la parentalité choisie TM que je développe fasse partie de cet ensemble.

L’approche globale de la santé c’est l’unité corps/esprit

    2 replies to "L’immunité de votre famille passe par le microbiote"

    • laurent

      Bonjour Nathalie
      merci pour cet article très complet sur le microbiote, véritable artisan de notre santé !
      Belle fin de journée
      Laurent

      • nathalie

        Merci pour votre retour!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.