Certains vous diront que la confusion sein-tétine n’existe pas, d’autres qu’une fin d’allaitement est naturelle vers 7 ans. Je vous partage mon expérience, les études scientifiques et l’avis des professionnels de l’allaitement sur cette confusion sein-tétine.

C’est quoi la confusion sein – tétine ?

La définition même de confusion sein-tétine est sujet à polémique.

Le plus souvent, les scientifiques considèrent qu’il existe deux sortes de confusion sein-tétine:

  1. Le bébé ne tète plus efficacement. Il n’arrive plus à extraire le lait du sein après avoir été nourri avec un biberon muni d’une tétine,
  2. Le bébé/enfant dont l’allaitement est bien en place, se met à refuser le sein et à préférer le biberon.

Certains expliquent la confusion sein-tétine par la différence de sensations et de débit du lait entre le sein et le biberon.

Par le mécanisme de succion sur une tétine ou la difficulté à téter au sein après avoir utilisé une tétine, l’enfant se met à préférer le biberon.

Bébé va montrer des signes d’agacement car il n’arrive pas à téter et/ou à refuser le sein. La mère peut alors penser qu’elle n’a plus assez de lait.

Ceci peut aussi arriver avec un problème de frein de langue ou de lèvre non traité et l’usage de complément de lait infantile (lait artificiel) qui fait baisser la lactation par manque de stimulation.

Que disent les pro de l’allaitement ?

Il faut éviter au maximum tous risques de confusion sein-tétine.

En clair, tout mode d’administration de lait (maternel ou préparation infantile) au bébé autre que le sein peut amener une confusion.

Ce risque peut-être réduit en donnant son lait:

  • Avec DAL
  • Au verre
  • A la cuillère
  • Au biberon cuillère
  • Au biberon tasse

Quelles sont les situations pouvant induire une confusion sein – tétine ?

Tout le monde n’est pas d’accord sur les situations considérées à risques. Mais sur le terrain, en plus de la tétine; il existe d’autres causes de confusion sein-tétine. 

Pour être large, tous les modes d’administration de lait au bébé autre que le sein peuvent être un risque de confusion sein-tétine.

En essayant d’être le plus exhaustif possible: 

  • Donner une tétine (sucette)
  • Donner le biberon avec une tétine quelle qu’elle soit
  • Prendre des gourdes à paille (biberon paille…)
  • Se servir des tasses à bec / gobelet 360
  • Utiliser des bouts de sein ou téterelles

Allaitement : confusion sein tétine

Mon expérience personnelle sur la confusion sein-tétine:

Personnellement, mon allaitement s’est terminé aux 12 mois de ma fille. J’ai utilisé l‘allaitement mixte (lait infantile) à partir de 9 mois, avec un biberon gourde inox à paille. Un jour, elle n’a tout simplement plus voulu téter mon sein. Pour moi c’était l’idéal car je ne l’ai pas obligé à arrêter de prendre le sein.

Après discussion dans des groupes FB d’allaitement, j’ai appris récemment (ma fille à 4 ans 1/2) que la confusion avec la paille est possible, de même que donner du lait infantile en complément pouvait écourter un allaitement. A priori, je suis dans ce cas là.

A l’époque, je n’avais pas prévu d’allaiter plus longtemps donc cela ne m’a pas posé de problème. J’ai même trouvé cela chouette que ma fille se sevre seule, sans cris ni larmes. Bref je ne culpabilise pas, je suis très heureuse de cette expérience.

A refaire, connaissant encore plus les bienfaits de l’allaitement et les défauts des préparations de lait infantile (voir mon article: Pourquoi allaiter bébé ? ):

  • Si je suis présente, j’allaiterai et ne donnerai pas de biberon paille (lait infantile ou lait maternel)
  • Je ferai des stocks de lait maternel au congélateur en tirant mon lait
  • Je ne donnerai pas de lait infantile, sauf cas extrême
  • J’allaiterai au minimum jusqu’à la reprise de ma nouvelle activité professionnelle à l’époque aux 15 mois de ma fille. Mon objectif idéal étant 24 mois ou plus.

Mes conseils de base anti confusion sein-tétine:

Dans le cadre d’une situation normale:

  • Pas de tétine (sucette). Personnellement, j’ai utilisé le lange servant à l’allaitement comme doudou (odeur de maman)
  • Pas de biberon avec tétine. Utilisez par exemple: un biberon cuillère (Soft Cup de Medela), une tasse, un verre… La tétine Calma de Medela, n’est pas une garantie de non confusion (j’en ai eu une mais ma fille n’en a jamais voulu).
  • Éviter les préparations de lait infantile. Si vous devez vous absenter: tirez votre lait et utilisez une alternative au biberon classique.

Que disent les études scientifiques sur la confusion sein-tétine ?

Les études scientifiques actuelles sont limitées.

En effet, elles étudient le phénomène de confusion sein/tétine sur de courtes périodes. Le plus souvent allant de la naissance à 6 mois maximum. Il n’y a donc pas de certitudes sur des allaitements plus long, comme si aucune confusion n’était possible au-delà. 

De plus, je n’ai trouvé que des études sur la prise de biberon tétine et la tétine (sucette). Donc rien sur les autres modes d’administrations du lait maternel, qui peuvent amener une confusion

Pour résumer les conclusions des recherches scientifiques actuelles:

  • Le risque de confusion sein-tétine existe
  • Donner un biberon ou une sucette avant 4 mois est un risque aggravé
  • Les prématurés sont plus sujet à la confusion sein-tétine
  • Donner une tétine (sucette) semble être moins risqué que donner un biberon tétine. La succion sur une sucette et non un biberon qui nourrit est perçue et réalisé différemment par le bébé.

Les pistes à explorer sont aussi les causes de l’usage de sucette / biberons de compléments qui peuvent être liés à des difficultés d’allaitement non résolues.

Pour conclure :

Plus l’un des facteurs de confusion est introduit tôt, plus le risque de confusion sein/tétine est important. En effet, en grandissant le bébé a une mâchoire et une musculature plus développée. Il est moins fatigant pour l’enfant de téter. Cependant, vous n’êtes pas à l’abri du cas numéro 2 vu plus haut dans l’article.

Si votre souhait est d’allaiter le plus longtemps possible, notamment au delà de 1 an voir plus: le mieux est d’éviter au maximum les facteurs de risque.

Pour rappel, l’Organisation Mondiale de Santé (OMS) recommande un allaitement exclusif de 6 mois et d’une durée idéale minimum de 2 ans. L’allaitement peut être plus long bien sûr, ce sera toujours bénéfique pour le bébé et la maman.

Le sevrage se fera de façon naturelle avec la diversification et l’introduction de plus en plus de nourriture solide. Cela étant dit, la tétée reste aussi un moyen de réconfort et de câlin pour l’enfant et sa mère. A chacun son allaitement.

En cas de difficulté, n’hésitez pas à consulter une conseillère en lactation et/ou l’association La Lèche League.

 

Mes autres articles sur le sujet

Pourquoi allaiter bébé ?

Peut-on être féminine en allaitant ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.